top of page

Notre projet

Offrir un espace de Transition en zone rurale pour 5 à 10 femmes, victimes de violences intra-familiales, oubliées à ce jour du système social, en devenir de précarité.

transition elles copie.gif

À propos du projet

Nous mettons tout en oeuvre pour ouvrir un espace "transitionnel" sur Aubignan près d'Avignon, c'est-à-dire, un espace collaboratif d’accueil, de reconstructions physique, matérielle, financière, sociale, psychologique et de réinsertion. L’ouverture de ce type de structure en milieu rural est un réel choix. Non seulement les villes sont pourvues d’hébergements mais il y a un oubli réel de tous les villages sans aucune desserte d’aide aux femmes victimes de violence. Aujourd’hui la ville d’Aubignan (Vaucluse) se porte pilote du projet en faisant l’acquisition pour notre association d’un bâtiment de 260m² avec 100m² de garage. Cet espace est à destination des « oubliées du système social», soit ces femmes, actives, en devenir de grande précarité, au CSP trop bas pour être autonomes. Souvent des femmes ayant peu, ou pas travaillé, ou même en conjoint collaborateur partiellement ou non déclaré d’un conjoint au CSP élevé. Un espace pour briser la solitude, reprendre confiance mais aussi retourner dans une vie sereine et apaisée. Une mise à l’abri pour éviter de se perdre financièrement et se retrouver à la rue ou à dormir dans une voiture, parfois seul véritable bien restant d’un divorce chaotique où la peur fait abandonner tout droit.


Nous ne les retrouvons pas dans les associations, elles restent discrètes auprès de leur entourage. Et pourtant, elles se cachent, dorment parfois dans leur voiture et se débrouillent comme elles peuvent pour s'en sortir.

 

Pourquoi n'auraient-elles pas le droit, elles aussi, à un espace pour souffler, se ressourcer, se reconstruire.

Transition'Elles offre un hébergement de 9 à 16 mois. Un temps entre la rupture du couple et le retour à une vie sereine. 

un temps de pause, un temps pour se retrouver Soi.

La dure réalité

cuisine sans placo.jpg
placo cuisine.jpg
354274040_2090018571329122_5401664583037363732_n.jpg
IMG_9559.JPG
travaux 7.jpg
403625894_1024418848829004_3330047922230184857_n.jpg

Des bénévoles motivés
Des espaces redessinés
Des mécènes privés engagés

51%

des victimes de violences conjugales ne portent pas plainte

88%

 des victimes de violences commises par le partenaire enregistrées par les services de police et de gendarmerie sont des femmes

37%

des femmes retournent auprès de leur conjoint par obligation 

Le projet détaillé 

Vous voulez en savoir plus ou devenir partenaire de notre structure, téléchargez le dossier du projet

bottom of page